Carl AIT KACI médaillé.jpg

Diagonale au delà du Bac

​La Prépa Diagonale est la première classe préparatoire aux grandes écoles

d’ingénieurs ( MPSI ) et de commerce à horaires aménagés.

 

Elle propose un double-cursus en trois ans répondant enfin aux attentes

des sportifs et artistes de haut niveau à fort potentiel scolaire.

 

Elle leur permet de viser ce que nous appelons la "double excellence" : une identité et une attitude qui consacrent un sain dépassement de soi dans le respect des autres.

Elle a ouvert ses portes à la rentrée 2019.

Carl AIT KACI médaillé.jpg

Ils ont choisi la Prépa

Voici quelques uns des élèves de la Prépa Diagonale. Découvrez le parcours de chacun en cliquant sur sa photo ou en visionnant les vidéos ci-dessous.

Paul GUIOT DOREL.jpg

Carl AITKACI

Paul GUIOT DOREL.jpg

Alix BRUN

Paul GUIOT DOREL.jpg

Adèle BORYS

Paul GUIOT DOREL.jpg

Hector COMBES

Paul GUIOT DOREL.jpg

Hugo VUACHEUX

Paul GUIOT DOREL.jpg

Héloïse DOUILLARD

Viser la double excellence

Bienvenue à tous !

Quelle meilleure façon de présenter la Prépa Diagonale que de répondre directement aux interrogations qui taraudent élèves et parents d'élèves à son sujet ?

 

J'ai donc compilé ici les questions qui me sont soumises le plus fréquemment.

Je vous invite à découvrir notre classe préparatoire au fil des réponses ci-dessous. Bonne visite !

Michel Naniche

Pourquoi une prépa ?

En France, concilier la pratique d’un sport ou d’un art au plus haut niveau avec de très bonnes études supérieures est extrêmement compliqué. Jusqu’à il y a peu, il n’existait pas de classe préparatoire aux grandes écoles d’ingénieurs et de commerce en France qui le permette.

 

Confiscatoires en temps, les cursus proposés n'offraient que trois options aux sportifs et artistes à fort potentiel scolaire : abandonner la pratique de leur passion au profit d'études supérieures, abandonner la perspective d’études supérieures au bénéfice de leur passion ou quitter la France pour les USA et la Grande Bretagne où marier ces deux ambitions est possible et encouragé.
 

L’évidence s’est imposée à nous: nous ne pouvions laisser nos bacheliers renoncer à leurs rêves et aux vies multiples permises par Diagonale au sortir du lycée. Nous avons donc créé la Prépa Diagonale pour accompagner ce public laissé en jachère jusqu'à la pleine expression de ses talents. Dorénavant, chaque jeune peut viser la double excellence au-delà du Baccalauréat.

 


Qu'entendez-vous par double excellence exactement ?
 

Au premier abord, on pense évidemment à l'ambition de briller autant dans l'exercice d'une discipline sportive ou artistique de haut niveau que dans le cadre d'études supérieures exigeantes. Mais le succès sur tous les terrains n'est que la face émergée de ce que nous proposons.
 

Viser la double-excellence, c'est avant tout s’inscrire dans une philosophie qui réfute une vision binaire des parcours de vie. C'est refuser de faire un choix absurde entre passion et études et dire "Vous ne m'enfermerez pas dans une case !". Il s'agit d'un état d'esprit aventurier, voire pionnier, et d'un idéal de perfectionnement permanent par le travail, l'humilité, et l'esprit d'équipe.
 

Dominer une discipline ne se résume pas à tenir ses concurrents en respect. La vraie compétition se joue avec soi-même, dans une saine entreprise de dépassement. C'est très important pour nous car à la Prépa Diagonale comme à l’École Diagonale, nous formons avant tout de belles personnes. La double excellence que nous prônons, ce n'est pas qu'un résultat; c'est une identité et une attitude.

 

Mais cette double excellence n'est-elle pas réservée à une élite ? Tout le monde ne peut pas être champion olympique et ingénieur.
 

C'est au contraire l'idée selon laquelle certains seraient incapables d'atteindre la double excellence qui est élitiste.
 

D'abord, l'identité que décrit le terme "double excellence" et les valeurs qui la fondent sont à la portée de tout le monde.  Rêver en grand, travailler dur et respecter les autres devrait même être la norme. La proximité avec l'idéal humaniste et républicain promu par l'école française est évidente. Rien d'inaccessible de ce point de vue, donc.
 

Ensuite, les nombreux succès, performances et exploits des élèves de l’École Diagonale depuis 2008 prouvent qu'avec une organisation quotidienne appropriée et le soutien d'éducateurs convaincus par les bienfaits des vies multiples, cette fameuse double excellence n'a rien d'exceptionnel. Elle est monnaie courante chez nous, où personne ne s'étonne plus de voir un jeune champion décrocher une mention Très Bien au Baccalauréat.
 

Enfin, si être médaillé olympique reste par définition assez rare, devenir ingénieur est en revanche beaucoup plus commun. Je ne peux donc pas garantir que tous nos élèves grimperont sur le podium mais je sais qu'ils pourront tous être ingénieurs. Et cette perspective change complètement la donne. Elle offre aux jeunes talents une sérénité qui rend tous les exploits possibles. Plus besoin de plan B si l'on devient ingénieur quoi qu'il arrive.



Comment faites-vous néanmoins pour convaincre un jeune hésitant qu'il pourra intégrer une école d'ingénieurs et qu'il a sa place dans la Prépa Diagonale ?
 

Nous expliquons d'abord qu'en France, il y a davantage de places à pourvoir dans ces écoles que de candidats pour les occuper. Cela signifie qu'un élève qui s'investit sérieusement dans sa préparation a toutes les chances d'être accepté dans une école. L'idée reste évidemment d'intégrer la plus prestigieuse possible.
 

Nous dédramatisons ensuite le concept même de Prépa car le mot fait encore peur. Nous rappelons juste son sens: une prépa, PREPARE ces élèves à intégrer une grande école. Elle n'est qu'un sas, une passerelle qui permet de développer les réflexes de pensée, les méthodes et la puissance de travail nécessaires à la suite d'un cursus ambitieux.
 

Nous rappelons enfin ce qu'est Diagonale et ce qui a fait son succès: un modèle pédagogique centré sur le bien-être de l'élève, et bâti sur une intuition simple : libre de pratiquer ses passions et de suivre ses rêves en parallèle de ses études, un jeune est heureux, et les jeunes heureux font de bons élèves.



Comment s'organise le cursus de la Prépa Diagonale ?
 

Nous proposons une prépa en trois ans au lieu de deux, avec des cours dispensés en matinée uniquement. Cette organisation singulière et pragmatique du temps de travail est au cœur du modèle Diagonale. Elle seule permet de concilier passion et études et de mener plusieurs vies en une seule.
 

Nos classes comptent de seize à dix-huit élèves. Ces petits effectifs sont parfaits pour personnaliser les relations, boucler les programmes et approfondir certains points davantage qu'on ne le fait ailleurs. Ainsi, nos élèves ont quatre-vingts heures de Français de plus que leurs camarades d'une prépa classique, et trois cents heures supplémentaires de Maths, dont des séances d'exercices en demi-groupes.
 

L'utilisation quotidienne de la visioconférence et d'outils numériques divers nous permet en outre d'assurer la continuité de l'enseignement pendant les périodes de compétition ou de tournée de nos élèves. Tous peuvent ainsi suivre leurs cours à distance au fil de leur planning et de leurs échéances sportives ou artistiques.



A combien s'élèvent les frais de scolarité de la Prépa Diagonale ?
 

Évidemment, l'organisation que je vous décris, l'accompagnement individualisé de chaque élève, et les ressources matérielles et humaines indispensables pour donner corps à notre projet ont un coût très élevé. Mais comme je vous l'ai dit, Diagonale ne saurait être l'école d'une élite.
 

Nous pensons au contraire qu'aucune barrière d'ordre financier ne devrait jamais empêcher un jeune méritant de rêver en grand et de se réaliser. En cohérence avec cette conviction, nous avons adopté un mode de financement de notre prépa qui en garantit l'accès au plus grand nombre.
 

De nombreux mécènes soutiennent ainsi notre action dans une logique de solidarité intergénérationnelle et de valorisation de nos talents nationaux. Il s'agit d'entreprises et de particuliers (dont de plus en plus de parents de collégiens et de lycéens issus de nos rangs) qui se reconnaissent dans les valeurs et la vision d'avenir portées par notre projet pédagogique et humain.
 

Grâce à leur générosité, les frais de scolarité sont réduits au strict minimum. Et pour anticiper les cas où ce minimum demeurerait néanmoins une barrière potentielle, nous avons déployé une seconde strate de solidarité via un système de bourses financé directement par Diagonale. Notre prépa veut accueillir tous les talents et elle s'en donne les moyens.

Et pourquoi pas, un jour, une prépa totalement gratuite ?


Comment les clubs de sport accueillent-ils ce projet inédit de la Prépa Diagonale ?

 

Extrêmement bien et on les comprend ! Jusqu'à la création de notre prépa, ils étaient aux premières loges pour constater l'insupportable gâchis occasionné par l'abandon de sportifs prometteurs à leur entrée dans l'enseignement supérieur. Ils ont vu tellement de vocations s'éteindre et de rêves partir en fumée !
 

Certains clubs prestigieux se sont même liés à nous de manière inédite pour promouvoir les vertus de la double excellence. Ce sont des partenaires visionnaires qui appréhendent leurs adhérents dans leur globalité. Ils ont compris que chaque jeune avait une vie scolaire et une vie sociale en dehors des terrains, et qu'un équilibre entre ces existences parallèles favorisait l'épanouissement, et donc la performance sportive.
 

Je veux citer et saluer ces alliés fidèles et précieux que sont le Stade Français en rugby, les Étoiles 92 en natation, le club de Marne Joinville en aviron et le Racing Mutli Athlon en pentathlon et athlétisme. L'union de nos forces et de nos efforts nous mènera loin, j'en suis certain. De nombreux clubs et quelques fédérations nous rejoindront dans les prochains mois.


Quelles sont les perspectives d'avenir à moyen et long termes pour la Prépa Diagonale ?

 

Elles sont nombreuses et enthousiasmantes ! Le premier de nos horizons est évidemment la promotion du concept de double excellence, aussi bien dans une logique de développement de notre classe préparatoire que dans l'espoir d'inspirer des initiatives similaires au sein du monde éducatif. Notre ambition est de changer certaines mentalités et de réformer quelques réflexes de pensée.
 

Le second de nos horizons est une cause qui nous tient à cœur : la parité femmes/hommes en école d'ingénieurs. En effet, nous manquons cruellement de femmes ingénieures en France et dans le monde. Or, nous avons aussi besoin d'elles pour relever les défis de notre siècle. Certes, les choses commencent à bouger mais nous voulons contribuer à accélérer le changement. Nous luttons donc contre l'auto-censure qui mine certaines jeunes filles au moment d'entrer dans l'enseignement supérieur pour les convaincre qu'elles feraient de grandes ingénieures. Quel meilleur vecteur que le sport pour les rassurer ?
 

Le troisième horizon approche puisqu'il s'agit du devenir de notre toute première promotion. Les élèves qui la composent sont actuellement en deuxième année de prépa et leurs résultats sont prometteurs. Nous avons hâte de les voir intégrer de prestigieuses écoles d'ingénieurs.
 

A titre personnel, je suis impatient de découvrir la réaction d'un recruteur potentiel lorsqu'il apprendra que le ou la jeune ingénieur(e) qui l'intéresse est par ailleurs sportif ou sportive de très haut niveau, avec un palmarès déjà bien étoffé. J'ai l'intime conviction que les doubles parcours que nous dessinons à Diagonale vaudront de l'or dans le monde du travail de demain.